Archives de Catégorie: Ecol’Orgie

Les lèkès de Sapitou

11 août 2017, la célèbre mode blogueuse Safiatou Diallo ose la différence. D’ordinaire endimanchée en tenue pagne, sac et chaussures assortis, Diallo pose  toute sourire, décontractée ce jour avec  une touche assez originale, des lèkès.

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , ,

COP21: AKOUÉDO 2015, ON EN PARLE ?

IMG_5537

la décharge d’Akouédo pollue notre environnement

A quelques jours du sommet mondial sur la lutte contre le réchauffement climatique qui se tiendra à Paris, tous les pays s’organisent. Gros pollueurs, petits pollueurs comme pollués, tous sont aux grands préparatifs : demandes de visas, rédactions des discours, révisions des engagements (qui ne seront jamais respectés)… Au nombre de ces pays, la Côte d’Ivoire. Le pays de Félix Houphouet Boigny  n’a toujours pas délocalisé son unique décharge ouverte en 1965 qui s’est transformée depuis lors en tueuse sournoise.

Lire la suite

Tagué , , , ,

La dernière tentative de Valérie

1982170_1197959463564726_8643442852861629350_n

 Il aura fallu du temps. 9 ans après le déversement  des  500 tonnes de déchets toxiques à Abidjan et banlieues, les victimes latentes se signalent. CoulValerie  est la figure emblématique de cette catastrophe écologique et sanitaire survenue en 2006. Atteinte d’un cancer « hautement mortel », le pronostic de ses médecins est sans appel : plus que 3 mois à vivre si rien n’est fait.  Son histoire : la chronique d’une condamnée, ses exigences avec elles l’espoir de milliers  d’autres victimes  non dédommagées sur cette affaire de probo Kaoala baptisée navire de la mort.

Lire la suite

Tagué , , , ,

 l’activité portuaire aux pas des embouteillages

IMG_5105 (2)

Ce n’est plus un secret, le port d’Abidjan est l’un des plus importants de la sous-région. Ses signaux sont tous plus que jamais au vert : chiffre d’affaires en milliards, trafics estimés en millions, objectif toujours plus haut : devenir le 2ième hub portuaire derrière Durban (Afrique du sud) plateforme  de référence en Afrique subsaharienne. Face à ces ambitions se dresse le concurrent le plus inquiétant: l’embouteillage. Constants, rependus, pervers, destructeurs,les bouchons sur les boulevards de Vridi et du Port telles des pieuvres s’incrustent, étendent leurs métastases au grand dam aux entreprises implantées dans cette zone.Tour d’horizon secteur par secteur ce vendredi 30 Octobre 2015

Lire la suite

Tagué , , , ,

La décharge d’Akouédo ou comment faire des affaires en enfer!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les fouilleurs de la décharge d’Akouédo en plein boulot

Les affaires sont les affaires ! Qu’importe le lieu, les conditions et les circonstances. Cet adage, les » fouilleurs », travailleurs de l’unique décharge à ordures d’Abidjan s’en sont appropriés et l’appliquent au mot. Construite depuis 1965 et selon l’ONG « Ground Water », cette décharge reçoit 550 000 tonnes d’ordures ménagères par an, un peu plus du tiers des déchets industriels et certains déchets dangereux. Mais de jour comme de nuit des hommes, femmes et enfants de tout âge, tous gabarits confondus se livrent à une véritable bataille contre la mort pour des ordures. Gagne-pain et fonds de commerce de ces fouilleurs qui ont en commun le statut socio professionnel : Personnes défavorisées. Allons à la découverte de ces hommes d’affaires de l’enfer.

Lire la suite

San Pedro, ville poussière

 

SAMSUNG

Une vue du quartier Sotref

« Respirer l’air pur de cette région forestière  la côte d’ivoire, précipite le pli des affaires« . (Droville.com , article numéro 30 ligne 6). C’était l’un des motifs principaux d’un départ imprévu vers San Pedro. Une fois le sol des pétruciens foulé, la surprise est grande. Le désamour aussi. La désillusion! Cette phrase devenait l’unique fausse note  du chapô de l’article passé. Ici, la poussière envahit  la ville. L’air est tout, sauf pur. «J’ai tapé sur ma bouche ». Un geste et un  signe Ivoirien pour dire « J’ai parlé un peu trop vite » mieux « J’ai  vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Décidément ce dimanche 30 novembre 2014 reste la date de toutes les émotions. Le séjour tant rêvé se conjugue déjà   à  l’unique  couleur de la latérite, et ça craint!  Bienvenue à San Pedro, ville de la  poussière.

Lire la suite

Tagué , , , ,