Archives Mensuelles: décembre 2014

San Pedro, ville poussière

 

SAMSUNG

Une vue du quartier Sotref

« Respirer l’air pur de cette région forestière  la côte d’ivoire, précipite le pli des affaires« . (Droville.com , article numéro 30 ligne 6). C’était l’un des motifs principaux d’un départ imprévu vers San Pedro. Une fois le sol des pétruciens foulé, la surprise est grande. Le désamour aussi. La désillusion! Cette phrase devenait l’unique fausse note  du chapô de l’article passé. Ici, la poussière envahit  la ville. L’air est tout, sauf pur. «J’ai tapé sur ma bouche ». Un geste et un  signe Ivoirien pour dire « J’ai parlé un peu trop vite » mieux « J’ai  vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Décidément ce dimanche 30 novembre 2014 reste la date de toutes les émotions. Le séjour tant rêvé se conjugue déjà   à  l’unique  couleur de la latérite, et ça craint!  Bienvenue à San Pedro, ville de la  poussière.

Lire la suite

Publicités
Tagué , , , ,

Prendre le »MASSA », bonjour l’infarctus!

Après 6 mois intenses de formation, un repos s’impose. Plusieurs destinations en ligne de mire: Abidjan? Embouteillée et bruyante. Bassam? En chantier et surpeuplée.  San Pedro? c’est parfait!  la ville balnéaire, touristique par excellence  est située sur le littoral sud-ouest de la Côte d’Ivoire. À proximité, Monogaga, Taki , Grand Béreby… ses plages de rêves font languir . L’envie de déguster une grande diversité de fruits de mer hante. Le calme  et le vent encore pur de cette zone forestière de la côte d’ivoire précipitent le pli des affaires . Un seul petit élément d’appréhension risquait de ternir ce si beau tableau: la traversée Abidjan San-Pedro à bord d’un « Massa ». Dimanche 30 Novembre 2014 ,une date marquée au rouge sur le calendrier.

Lire la suite

Tagué , , , ,

Les »tanties bagages » du marché Gouro

SAMSUNG

une « tantie bagage » en plein boulot. Crédit photo: Rita Dro

Elles ont entre 10 et 15 ans et déjà travailleuses . Analphabètes, déscolarisées, élèves pour certaines. Elles viennent d’Abobo, Attécoubé, Koweït, des quartiers populaires peu favorisés d’Abidjan. Elles, ce sont les « tanties bagages ». Leur rôle consiste à porter les bagages des femmes venues pour les courses du mois.  Adjamé, » marché  gouro » , marché central, leur point de chute. Bienvenue au monde de ces jeunes porteuses. < /p>

Tagué , , , ,